À propos

Stimuler la Vie !

Voilà ce qui me motive !

N’est-il pas plus agréable de vivre et de travailler dans un environnement serein ? Pourtant, en entreprise, même si chacun fait de son mieux pour laisser ses “problèmes” à la porte, nos caractères personnels prédominent, pour le meilleur et pour le pire ! Telle est la beauté de l’Être humain, vaste et plein de surprises !

L’entreprise

Mon approche est énergétique (tout est information) et considère l’entreprise comme un être vivant. En tant qu’Être, elle tend naturellement à croître, à s’épanouir, à se renouveler. Ainsi, lorsque ce n’est pas (ou plus) le cas, la circulation de l’information n’est plus fluide et cela génère des résultats distordus, inattendus. Si bien que pour ramener l’équilibre, ou amorcer un changement, il s’agit d’agir là où cela demande le moindre effort avec le levier le plus puissant : la prise de conscience. Ensuite, observer les changements se mettre en place “tout seul”, immédiatement; l’entreprise vivante s’adapte d’elle-même. Mon job est de mettre en lumière les incohérences pour permettre la prise de conscience.

Le lieu

Tout est énergie (et donc information) et le lieu de vie (et donc de travail) est parcouru d’informations diverses et variées, que l’on désignent comme géobiologiques. Ne pas en tenir compte, ignorer son impact, c’est se priver d’un potentiel important.

L’humain

Lors d’un accompagnement, le point d’entrée est le plus souvent une incapacité à dominer un caractère : “je n’arrive pas (ou plus) à agir comme ceci ou cela; je me sens limité” (le deuxième serait : “je ne comprends pas ce qui m’arrive ou ce qu’on me demande”). Ce constat frustrant est amplifié par l’entreprise, à la fois en tant qu’identité mais aussi en tant que lieu. Cela vous surprend ? En tant qu’identité, elle renvoie à des codes qui réveillent les blocages, les incapacités; en tant que lieu, la moindre des énergies dissonantes vient amplifier le mal-être.

Un exemple. Une boulangerie située sur une faille géologique humide. Une faille humide produit des micro-vibrations du fait du vide et des frottements de l’eau qui résonnent le long de la faille. Véronique, une vendeuse, est sujette au stress panique lorsque c’est le rush de midi. Tant et si bien qu’elle commence à stresser une heure avant, mal à l’aise devant sa patronne, ses propres responsabilités, etc (=influences de l’entreprise). Sur la faille, son corps, lui, vit une sensation de vide, comme si il tombait dans un puits, en permanence; son mal-être est accentué par la faille (=influences du lieu). Sa patronne n’a pas ce souci, car c’est une femme très ancrée et sûre d’elle-même (son corps est beaucoup moins sensible – certains on le vertige, d’autres non -. À midi, c’est la crise-panique !

Mon travail dans cet exemple simple, consiste à neutraliser les effets de la faille et à accompagner Véronique à la source de son stress pour libérer les blocages.

Au final, Véronique retrouve le sourire, son efficacité est redoublée, elle se sent bien, sa patronne est satisfaite 😉

C’est ce type de résolution qui me remplit de joie !

Bonne visite,
Fabrice Seguin
Coach & Géobiologue